Menu
Cart 0

Loved By Your Creator (French)

  • $ 7000

PrintMyTract.com logoNOTE: This item is custom-printed to order (click for more details).

Printing Time
Tract Quantity
Add Your Custom Imprint—FREE! (click for more details)

 

NOTE: Our custom tract team will be out of the office for holiday weekend. We will be back in the office to answer emails and work on custom tract jobs starting on Tuesday.


  • Estimated shipping date: Tuesday, June 18 (Click for more details)
  • SKU:
  • Discounts: Discount coupons do not apply to this item
  • Format: Folded Flyer Tract
  • Size: 3.5 inches x 8.5 inches
  • Pages: 8
  • Returns: Because this item is custom-printed to order, it cannot be returned.

Show all item details


The full text of this flyer tract is shown below. (Do you want to print this tract in a different version than the one listed? Contact us and let us know what you're looking for—we may be able to create the alternate version for you at no charge.)

TON CRÉATEUR T’AIME

William Miller Hill

« Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3.16)

Jésus a prononcé ces paroles à une personne qui lui posait beaucoup de questions sur les choses spirituelles. Les questions touchaient à la vie : à la vie éternelle. En une seule affirmation Jésus aborde les sujets les plus urgents que vous ou toute autre personne devra affronter. Il y en a cinq :

QUEL EST LE PREMIER SUJET ?

1.LE MONDE AU COMBLE DE SA CULPABILITÉ EST REMPLI DE GENS AYANT BESOIN D’UN SAUVEUR.

Certains dirons : « non, je n’ai pas besoin d’un Sauveur. Je suis une bonne personne, à ce que je sache. Je m’en sors très bien ».

La Bible qui est la Parole de Dieu, donne une vision différente de la situation.

Premièrement, la Bible dit que l’homme est un pécheur. Ce n’est pas simplement le fait qu’une personne commette un acte ou certains actes de péché comme le mensonge, la tricherie, le vol, le meurtre etc., mais Dieu dit que l’homme est un pécheur par nature. Ce n’est donc pas le simple fait qu’il fasse on manque de faire quelque chose, mais plutôt ce qu’il est.

Le premier homme créé, Adam, choisit de désobéir et de se rebeller contre Dieu. Cette nature pécheresse a été transmise à tous les descendants d’Adam ; à toute l’humanité. Vous faite partie d’une race qui a hérité la nature pécheresse d’Adam. Il n’y a pas d’exceptions à cette vérité. Chacun et tout être humain est né pécheur. Ce fait touche à votre condition devant Dieu : vous êtes pécheur.

Romains 5.12 : « C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort ; de même la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché. »

Deuxièmement, parce que vous êtes pécheur, vous péchez. En d’autres termes, vous n’êtes pas un pécheur parce que vous péchez, mais vous commettez le péché parce que vous êtes pécheur. Ceci touche à votre conduite devant Dieu : pécheur.

Romains 3.23 : « Car il n’y a point de distinction, puisque tous ont péché, et sont privés de la gloire de Dieu. »

Romains 3.10-12 : « Selon qu’il est écrit : Il n’y a point de juste, non pas même un seul. Il n’y a personne qui ait de l’intelligence ; il n’y en a point qui cherche Dieu. Tous se sont égarés, et se sont tous ensemble corrompus ; il n’y en a point qui fasse le bien, non pas même un seul. »

Les passages qui précèdent disent spécifiquement que personne n’est bon et que personne ne fait le bien.

Tous les hommes sont dans le péché (c’est-à-dire que le cœur de l’homme est totalement dépravé, désespérément infecté et incurablement malade du péché).

Ses motivations, ses buts, ses priorités, ses pensées, son raisonnement : etc. Ainsi, les hommes sont pécheurs (c’est-à-dire que la vie de l’homme est incapable de bien à cause du péché ; ses pensées, ses paroles, ses actions et réactions etc.).

L’Écriture met fin à toutes sortes d’arguments personnelles proposés pour se défendre, et conclut que la race humaine tout entière est coupable devant Dieu.

Romains 3.19 : « Or, nous savons que tout ce que la loi dit, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu. »

Dieu a été offensé. Son exigence de justice a été violée par tout un chacun. Ce n’est pas la société, ni la culture, ni l’environnement, ni même l’humanité qui ont été offensés par le péché, mais Dieu Lui-même. Tout pécheur a violé la loi et en tant que transgresseur de la loi, il est coupable.

De nombreuses personnes ont essayé de vivre leur vie « en observant les dix commandements » comme leur code moral extérieur. Il est impossible d’observer les dix commandements.

Quelqu’un pourrait dire par exemple, « je n’ai jamais tué quelqu’un » ; mais Jésus a dit que si vous avez de la haine dans votre cœur envers quelqu’un d’autre, cela est par essence, un meurtre.

Un autre peut penser : “Je n’ai jamais commis d’adultère”. Mais Jésus a dit que si vous avez de la convoitise dans votre cœur, cela est par essence, de l’adultère.

Les neuvième et dixième commandements - ne pas mentir et ne pas convoiter - peuvent facilement être reconnus dans votre vie comme des violations de la loi de Dieu. Ainsi, qu’il s’agisse d’un mensonge pur et simple ou d’un cœur trompeur et cupide, il s’agit toujours d’une violation de la loi.

Mais même si vous étiez capable d’observer 95% de la loi de Dieu (ce qui implique bien plus que 10 commandements et ce que vous ne pourrez jamais faire), vous seriez encore complètement dépourvu dans vos efforts.

Les deux versets suivants (Jacques 2.10 et Galates 3.10) sont explicites dans leur clarté et leur impact. La perfection de Dieu est la norme ; tout ce qui n’est pas à la hauteur de cette norme est un échec total et absolu qui entraîne la condamnation.

Jacques 2.10 « Car, quiconque aura observé toute la loi, s’il vient à pécher dans un seul point, devient coupable de tous. »

Dans le livre de Galates, l’apôtre Paul cites Deutéronome 27.26 ; de l’Ancien Testament pour souligner l’impossibilité d’obtenir le salut par l’observation de la loi.

Galates 3.10 « Mais tous ceux qui s’attachent aux œuvres de la loi, sont sous la malédiction, puisqu’il est écrit : Maudit est quiconque ne persévère pas à faire toutes les choses qui sont écrites dans le livre de la loi ! »

Aucune tentative « d’observer la loi » ne peut et ne sera jamais fructueuse parce que l’homme est un transgresseur de la loi par nature (car il est pécheur par nature) et non un observateur de la loi.

Y A-T-IL DES CONSEQUENCES A VOTRE PÉCHÉ ?

SI OUI, QUELLES SONT-ELLES ?

2.OUI, LE MONDE DES GENS COUPABLES EST CONDAMNÉ À PÉRIR. LA PEINE EST LA MORT ÉTERNELLE DANS LE LAC DE FEU.

Romains 6.23 « Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »

Apocalypse 20.14, 15 « Et la mort et l’enfer furent jetés dans l’étang de feu ; c’est la seconde mort. Et quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie, fut jeté dans l’étang de feu. »

Apocalypse 21.8 « Et la mort et l’enfer furent jetés dans l’étang de feu ; c’est la seconde mort. Et quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie, fut jeté dans l’étang de feu. »

La condamnation des coupables est établie. Ce n’est pas une chose à déterminer dans l’avenir. Le verset suivant indique clairement que chaque personne en ce monde est présentement sous la sentence de condamnation :

Jean 3.18 « Celui qui croit en lui n’est point condamné, mais celui qui ne croit point est déjà condamné, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. »

N’Y A-T-IL PAS D’ISSUE ?

QUELQU’UN PEUT-IL ÉCHAPPER À CETTE PEINE ?

Y A-T-IL DE L’ESPOIR POUR VOUS ?

3.OUI, PARCE QUE DIEU A TANT AIMÉ CES PÉCHEURS COUPABLES

La Bible dit que si vous êtes sans Dieu … vous êtes sans espérance (Éph.2.12). Mais Dieu est riche en miséricorde et en grâce pour montrer son amour aux coupables et aux condamnés.

Éphésiens 2.4, 5 « Mais Dieu, qui est riche en miséricorde à cause de la grande charité dont il nous a aimés, Lorsque nous étions morts dans nos fautes, nous a rendus à la vie ensemble en Christ, (c’est par grâce que vous êtes sauvés). »

Romains 5.8 « Mais Dieu fait éclater son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. »

COMMENT DIEU A-T-IL SPÉCIALEMENT MANIFESTÉ SON AMOUR POUR VOUS DONNER DE L’ESPERANCE ?

4.IL A DONNÉ SON FILS UNIQUE À LA PLACE DES PÉCHEURS COUPABLES ET CONDAMNÉS.

Dans le verset suivant, l’apôtre Paul décrit non seulement la condition du pécheur comme une faible position qui ne peut lui procurer aucune aide, mais aussi ce que Dieu a fait pour apporter secours au pécheur.

Romains 5.6 « Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ est mort en son temps, pour des impies. »

Jésus était le seul substitut acceptable parce qu’il a parfaitement observé la loi de Dieu (qui est la norme de sainteté de Dieu). Les deux prochains versets enseignent clairement que Jésus-Christ a totalement accompli la loi de Dieu.

Matthieu 5.17 « Ne pensez pas que je sois venu abolir la loi ou les prophètes ; je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. »

Romains 10.4 « Car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tout croyant. »

Les deux prochains versets enseignent que Jésus est devenu le substitut du pécheur et qu’il a subi la malédiction et la condamnation qu’il faut infliger à ceux qui violent la loi.

2 Corinthiens 5.21 « Car Celui qui n’a point connu le péché, il l’a traité en pécheur pour nous, afin que nous, nous devenions justes de la justice de Dieu en lui. »

Galates 3.13 « Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, quand il a été fait malédiction pour nous ; (car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois). »

Il serait insensé de parler de la croix et de la mort de Jésus sans comprendre pourquoi cela était nécessaire pour vous. Comme indiqué au début, vous êtes un transgresseur de la loi, et cela vous a attiré la culpabilité et la condamnation. La Croix est la provision de grâce de son Fils comme le substitut acceptable à la place des pécheurs.

Jésus a satisfait la colère de Dieu et son jugement sur le péché.

Romains 3.25 « Que Dieu avait destiné à être une victime propitiatoire ; par la foi, en son sang, afin de manifester sa justice par le pardon des péchés commis auparavant, pendant les jours de la patience de Dieu. »

Le mot propitiation est un grand terme. Il porte l’idée d’apaisement ou de satisfaction. Jésus est devenu l’objet de la colère de Dieu à la place des pécheurs coupables. Sa mort pour les pécheurs coupables apaise, satisfait la colère de Dieu. La justice de Dieu et sa sainteté exigent que la peine pour le péché soit payée. Jésus a payé cette peine par Sa propre vie.

CE PAYMENT PEUT-IL ÊTRE FAIT POUR VOUS ?

SI OUI, COMMENT ?

5.AFIN QUE QUICONQUE CROIT EN LUI NE PÉRISSE POINT MAIS QU’IL AIT LA VIE ÉTERNELLE

Que signifie croire ? Le terme croire implique plus que la reconnaissance d’un fait. Il signifie mettre votre confiance totale. Il signifie se fier, faire confiance. Le mot croire exprime l’idée d’une acceptation non qualifiée de, et une dépendance exclusive du sacrifice de Jésus-Christ seul qui vous apporte la sécurité, la miséricorde de Dieu pour la culpabilité du pécheur.

Un autre terme utilisé dans la Bible pour parler de ce sujet est foi.

Romains 5.1 « Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu, par notre Seigneur Jésus-Christ. »

Le livre des Actes donne une double image de la vraie signification de croire vraiment.

Actes 20.21 « Prêchant et aux Juifs et aux Grecs, la repentance envers Dieu, et la foi en Jésus-Christ notre Seigneur. »

La repentance envers Dieu : Le pécheur fait une volte-face, change complètement sa pensée sur Dieu, Christ, le péché et lui-même. Un pécheur qui est humilié par une pieuse peine pour sa nature de péché et son offense envers Dieu, se détourne de ce péché.

La foi en notre Seigneur Jésus-Christ : Le pécheur qui a compris son besoin de se détourner de ses péchés, se tourne vers Jésus et place en lui seule sa confiance, comme Sauveur et Seigneur.

C’est le message que Jésus a prêché : repentez-vous et croyez à la bonne nouvelle (Marc 1.14-15).

LE DON DE DIEU, C’EST LA VIE ÉTERNELLE PAR JESUS-CHRIST

La repentance et la foi sont les deux faces de la même pièce. Lorsqu’un pécheur croit il se détourne de tout ce à quoi il a pu précédemment s’accrocher (car ayant reçu une faveur de Dieu) et se tourne sans réserve vers Jésus-Christ seul comme son Seigneur et son Rédempteur.

Actes 16.31 « Ils lui dirent : Crois au Seigneur Jésus-Christ, et tu seras sauvé, toi et ta famille. »

Romains 10.9, 10 « Elle dit que si tu confesses de ta bouche que Jésus est le Seigneur, et que tu croies dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car on croit du cœur, pour obtenir la justice, et l’on fait confession de la bouche pour le salut. »

Romains 10.13 « Car quiconque invoquera le nom du Seigneur, sera sauvé. »

À cause de la mort de Christ à la place des pécheurs coupables, Dieu garantit le pardon à ceux qui se repentent et croient en Christ.

Le mot pardon signifie envoyer loin ou arrêter. Lorsque Dieu pardonne, il arrête la dette du pécheur et la peine pour le péché. Le pardon sépare le pécheur de la colère de Dieu aussi bien que de la peine qu’il mérite.

Éphésiens 1.7 « En qui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon les richesses de sa grâce. »

Colossiens 1.14 « En qui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés. »

La colère de Dieu est sur quiconque rejette le sacrifice de Christ et ne croit pas.

Jean 3.36 « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; mais celui qui désobéit au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »

Mais pour ceux qui croient la condamnation est ôtée.

Jean 5.24 « En vérité, en vérité je vous dis, que celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle, et il ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. »

Romains 8.1 « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui marchent, non selon la chair, mais selon l’esprit. »

Cher ami, l’Écriture est très claire :

• Votre condition et votre conduite sont péchés par nature.

• Vous avez transgressé la loi de Dieu.

• Vous êtes coupable devant Dieu.

• Vous êtes condamné à mourir et à souffrir la colère et la punition de votre culpabilité.

• Dieu est miséricordieux, c’est pourquoi il a déversé sa colère sur son Fils comme le substitut de l’homme.

• Jésus vous dit de vous repentir et de croire.

Ne voulez-vous pas vous humilier et reconnaître votre culpabilité, que vous méritez la condamnation, vous repentir et vous tourner vers Dieu pour le salut ?

Rappelez-vous que Jésus a dit en Marc 1.15 ? Repentez-vous et croyez à l’Évangile.

Dieu est un Dieu de grâce et de miséricorde. En Christ il a pourvu à tout ce qui est nécessaire pour le pardon de vos péchés.

…Quiconque croit en Lui [Jésus-Christ et son sacrifice d’expiation pour les pécheurs] ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle.

Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

Le plus long message prêché par Jésus est rapporté en Matthieu 5.1-27. Il l’a conclu avec un urgent appel à être comme un homme sage pour accepter son message salvateur.

CETTE INVITATION VOUS EST ADRESSÉE

Matthieu 7.21-27 « Ce n’est pas tout homme qui me dit : Seigneur ! Seigneur ! qui entrera dans le royaume des cieux ; mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur ! Seigneur ! n’avons-nous pas prophétisé en ton nom ? et n’avons-nous pas chassé les démons en ton nom ? et n’avons-nous pas fait plusieurs miracles en ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus ; retirez-vous de moi, vous qui faites métier d’iniquité. Quiconque donc entend ces paroles que je dis, et les met en pratique, je le comparerai à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc ; Et la pluie est tombée, et les torrents se sont débordés, et les vents ont soufflé, et ont fondu sur cette maison-là ; elle n’est point tombée, car elle était fondée sur le roc. Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera comparé à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable ; Et la pluie est tombée, et les torrents se sont débordés, et les vents ont soufflé, et ont fondu sur cette maison-là ; elle est tombée, et sa ruine a été grande. »

Jésus a conclu aussi le dernier livre de la Bible avec une invitation claire de venir boire l’eau de vie.

Apocalypse 22.17 « L’Esprit et l’Épouse disent : Viens. Que celui qui l’entend, dise aussi : Viens. Que celui qui a soif, vienne ; et que celui qui voudra de l’eau vive, en reçoive gratuitement. »

Back to top of page


We Also Recommend